RENTREE UNIVERSITAIRE A UAMMP LE 20 OCTOBRE 2016

PIDTAC-SP : Programme Intégré de Développement des Technologies Appliquées pour la Compétitivité des Systèmes de Production

  1. Introduction

Le Cameroun est un pays à fort potentiel agricole, malheureusement, le Cameroun importe massivement des denrées alimentaires ? Entre autres causes de cette situation désastreuse pour notre économie, on peut mettre en avant le faible taux de la professionnalisation du secteur de la production agropastorale. Le taux d’adoption des technologies innovantes mises sur pied par les instituts de recherche tels que l’IRAD reste à deçà de 11% (sources IRAD). La mécanisation des exploitations familiales peine à se mettre en place. Les pertes post récoltes représentent encore environ 30% (sources du MINADER).

C’est pour apporter sa modeste contribution pour inverser la courbe que l’Association Internationale Jeunesse en Marche pour le Développement (AIJMD) via ses chercheurs de l’IRASTI et de l’UAMMP ont mis en place un concept innovant qui intègre dorénavant le recherche dans le dispositif des systèmes de production afin que le producteur devienne le principal acteur de la mise en place des technologies innovantes pour accélérer leur adoption dans les systèmes de production. Ils ont mis en place le PIDTVANC (Projet Intégré de Développement des technologies végétales appliquées aux nouvelles variétés culturales) qui dans sa phase I (2013-2016) a travaillé sur la pomme de terre, le riz pluvial, le maïs, le blé et les maraichers.

La phase Ii (2016-2019) mettra un grand accent sur le développement du concept de chaine de valeurs intégrées par approche sectorielle. Elle sera intitulée Programme Intégré de Développement des Technologies Appliquées pour la Compétitivité de la Production des Systèmes de Production en abrégé PIDTACP-SP.

 

  1. Présentation du Projet

C’est une initiative conjointe de l’IRASTI et de l’UAMMP mise en place en février 2013 dans le but d’intégrer la recherche aux activités de production pour améliorer la productivité et la rentabilité de nos systèmes de production par une transférabilité directe des technologies et biotechnologies développées aux utilisateurs.

Il s’agit d’un programme multisectoriel qui intègre tous les compartiments des systèmes de la production pour en faire un levier du développement industriel et de croissance économique. Il dispose plusieurs composantes décliné en projet. Chaque projet porte plusieurs axes de recherche au sein desquels on retrouve des tâches.

Le programme se propose créer des vastes synergies qui à terme, devraient mettre en place des véritables collaborations entre les acteurs de la recherche et de la production pour nous doter de outils de la compétitivité et de la concurrence avec l’entrée en vigueur des accords ACP-UE depuis le 03 Août 2016.

Le programme étant multisectoriel, est structuré en projets intégrés de développement couvrant des secteurs prioritaires par approche chaîne intégrée de valeurs. A cet effet, nous avons le :

  1. PIDTBAC (projet intégré de développement des technologies et biotechnologies appliquées aux céréales)
  2. PIDTBVA (projet intégré de développement des technologies et biotechnologies végétales appliquées),
  3. PIDTBAA (projet intégré de développement des technologies et biotechnologies animales appliquées),
  4. PIDTAA (projet intégré de développement des technologies agroalimentaires appliquées),
  5. PIDSISP (projet intégré de développement des structures et infrastructures des systèmes de production),
  6. PIDLEPG (projet intégré de développement du leadership entrepreneurial et de promotion du genre),
  7. PIDTMAM (projet intégré du développement des technologies du moteur appliquées à la mécanisation),
  8. PIDSGDEP (projet intégré de développement des stratégies de la gestion durable des systèmes de production),
  9. PIDSMPI (Projet Intégré de développement des stratégies de mise en place des industries)
  10. PIDTTIDB (Projet intégré de développement des techniques et technologies innovantes dans le doing business).

 

  1. Présentation de la structure
  2. UAMMP

L’Université agricole de Management des Métiers de la Production en abrégé UAMMP est un institut d’enseignement supérieur autorisé par arrêté par le MINESUP. Elle est constituée de trois établissements encrée dans le système LMD: CSAMMP, ESSEJS et IUAM.

Son organigramme est constitué ainsi qu’il suit :

  • Président du Conseil d’Administration : Pr BENGONO TOURE Geneviève
  • Chef de l’Institution : Pr MBEDE Raymond
  • Secrétaire Général : Me KENGNE NOTONG Jules Léa
  • Directeur du Collège Supérieur Agricole de Management des Métiers de la Production : BIYIHA Eugène Jules
  • Directeur de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques, Juridiques et Sociales : Pr MBEDE Raymond
  • Directeur de l’Institut Universel des Arts et Métiers : Pr DIMO Théophile
  • Ecole Doctorale : Pr BENGONO TOURE Geneviève
  1. Coordination Générale du PIDTAC-SP

Le Programme Intégré de Développement des Technologies Appliquées pour la Compétitivité des Systèmes de production est rattaché au Secrétariat Général et est doté d’une Coordination Générale composée ainsi qu’il suit :

  • Coordonnateur Général : Me KENGNE NOTONG Jules
  • Secrétaire permanent : BIYIHA Eugène Jules
  • Responsable administratif et financier : FOSSI Sévère
  • Responsable de Comptable : ENGOULOU Georges
  • Responsable de la coopération : ZONGO Armand
  • Responsable d’évaluation d’impact environnemental : MOUAFO Romaric
  • Responsable Marketing : MAKAMTE Augusta
  • Reportage : NJANGMENI Sidoine
  • Animateurs : KENNE Delphine

FOPA Béatrice

  • Directrice du  PIDTBAC : TCHAPDIE Edithe Flore

 

  1. Objectifs globaux
  • Construire les chaînes de valeurs intégrées prenant en compte les technologies développées par la recherche pour une meilleure compétitivité de notre système production dans un environnement compétitif,
  • Intégrer la sécurité sanitaire, la gestion durable des ressources forestières et les changements climatiques dans les systèmes de production.
  • Mettre en place une véritable synergie collaborative entre les acteurs de la recherche et de la production pour une meilleure transférabilité des technologies développées dans le but de transformer notre système de production en un levier du développement industriel, vecteur de l’Emergence à l’Horizon 2035.
  • Doter les étudiants d’un système académique et scientifique de performance leur permettant de réaliser les différents travaux, les stages et la recherche pour leurs mémoires et thèses.

 

  1. Cibles
  • Etudiants
  • Chercheurs
  • Acteurs de la chaîne intégrée de production de production
  • Institutions publiques
  • Ministères techniquement compétents
  • Les bailleurs de fonds.

 

  1. ACTIVITES
  • Etude socioéconomique et scientifique sur les variétés à fort potentiel
  • Essais en laboratoire et en champ pour développer les technologies et biotechnologies applicables pour améliorer la productivité et la rentabilité à l’hectare.
  • Mise en place des chaines de valeurs intégrées pour soutenir durablement la production en qualité et en quantité par approche solution totale
  • Mise en place des technologies et biotechnologies pour réduire la présence des résidus des pesticides, insecticides et des métaux dans la production
  • Formation des acteurs par approche chaine des valeurs filière en vue de faciliter la transférabilité des technologies développées
  • Implication de la science (académie et recherche) dans le dispositif de travail.

 

  1. RESSOURCES A ENGAGER

Elles sont de trois ordres à savoir

  • Ressources humaines : le programme pour se déployer sur le terrain, entend engager plusieurs les étudiants, les producteurs, les enseignants, les chercheurs et les consultants.
  • Ressources matérielles : La première phase a mis en exergue la nécessité de se doter des outils de production, des machines agricoles et des moyens de locomotion.
  • Ressources financières : le programme a besoin des financements et l’élaboration du budget est en cours. Un accent a été mis sur les axes et les tâche y relatives.
  • Ressources foncières : en ce qui concerne le foncier, le PIDTAC-SP dispose actuellement d’environ 10 Ha à mettre en valeur.

 

  1. RESULTATS ATTENDUS
  • Les variétés à fort potentiels sont détectées et pris en compte dans le programme
  • Les essais en champ sont réalisés avec les résultats
  • Les chaines des valeurs intégrées sont mises en place
  • La sécurité sanitaire est prise en compte
  • Les acteurs sont formés
  • Les technologies sont transférées dans la production

 

  1. INDICATEURS OBJECTIVEMENT V2RIFIABLE
  • Les étudiants s’engagent dans l’agriculture dans une approche chaîne des valeurs intégrées
  • Les projets de recherches des étudiants sont pris en compte dans le programme

 

  1. PARTENAIRES
  • MINADER
  • MINEPIA
  • MINRESI
  • MINJEC
  • CAPEF
  • IRAD
  • MIPROMALO
  • GRADIT
  • SEMAGRI
  • IMPM
  • INC
  • UYI
  • Société Coopérative : les fermes PJMD
  • Société Coopérative GPC