VII- L’ouverture de l’Ecole Supérieure des Sciences Médicales Appliquées et de la Santé se précise

VII- L’ouverture de l’Ecole Supérieure des Sciences Médicales Appliquées et de la Santé se précise

Les acteurs de la production sont exposés à plusieurs risques et à des maladies dus aux produits chimiques utilisés, dans des conditions de travail difficiles, à l’éloignement des centres de santé. Plusieurs cas de maladies et de décès que l’on pourrait prévenir sont négligés et ignorés avec tout leur lot de conséquences.

La médecine du travail n’est appliquée que dans le cadre des entreprises modernes. Elle apparait être un lux pour ces travailleurs informels et d’un autre genre qui n’aspire qu’à une bonne santé.

Plusieurs années de recherche sur la question de l’accès à la santé pour tous a permis de comprendre que la médecine devrait se pratiquer différemment de ce que nous connaissons à ce jour. Imaginer une médecine qui va vers les bénéficiaires. Si cela peut sembler anodin, malheureusement la question est bien plus profonde, nous devons réinventer de nouvelles pratiques si nous voulons relever lesdits défis.

Il est question de mettre sur orbite le concept de la MEDECINE SOCIALE DYNAMIQUE ET MOBILE ‘’MSDM’’. Tout en formant le personnel a la profession médicale classique, on doit les apporter des connaissances nouvelles dans le segment des dynamiques sociales de production et les rendre plus flexible et mobile dans les compartiments curatifs et préventifs.

Dans cette approche, le malade devient aussi un acteur de sa propre santé, voilà pourquoi nous parlons de la dynamique de santé.

L’Ecole Supérieure des sciences Médicales Appliquées et de Santé en abrégé ESSMAS prépare déjà son ouverture dans les prochains mois.

En réalité, nous voulons réinventer les pratiques médicales pour les adapter à nos propres réalités locales.

Mme MAMA Madeleine, Bureau de la Discipline et du Personnel


Leave a Reply

Derniers Articles